Les trous travaillent ensemble pour créer des fissures. La disposition habile des trous permet d'obtenir les effets de démolition désirés à un coût minimal et dans les plus brefs délais.

Lors de la division des rochers, un trou central produit 3 ou 4 fissures. Plus il y a de trous, plus de fissures et plus de débris sont générés.

Pour que les fissures se produisent et se développent, l'élément doit avoir au moins une surface libre qui n'entre en contact avec aucun obstacle et qui peut se déplacer sans la résistance externe suite à l'expansion de DYNACEM.
Variantes du nombre de trous :



Le nombre de trous dépend de la taille du rocher (la distance d'un trou à un autre ou au bord du rocher ne doit pas dépasser 12 fois le diamètre du trou) et la taille souhaitée des éclats (les conditions locales de chargement, de transport ou d'utilisation des éclats sur place sont importantes).

Le meilleur effet est fourni par des trous parallèles à la surface libre. Dans ce cas, toute la force d'expansion déplace le matériau détaché vers la surface libre.

Variante A : le rocher repose partiellement dans le sol et seule la zone horizontale et saillante de la bosse est libre. Dans ce cas, les trous horizontaux sont les meilleurs (souvent impossibles à forer), les trous inclinés sont également efficaces et les trous verticaux sont totalement inefficaces.

Variante B : l'exposition unilatérale du rocher libère la surface latérale et les trous verticaux deviennent efficaces.

Variante C : lorsque l'ensemble du rocher est excavé ou repose au sol, toute sa surface est libre et toutes les directions des trous seront efficaces. La profondeur du trou doit dépasser 50% du diamètre du bloc.
Positions et directions possibles des trous efficaces aux étapes ultérieures de l'exposition du rocher et de l'augmentation de la surface libre :
variante Avariante Bvariante C


Les trous inclinés forment une rupture dans une couche de béton ou de roche. La poussée de la partie détachée vers le haut (vers la surface libre horizontale) crée deux surfaces libres supplémentaires en pente :


1 - les trous supplémentaires verticaux utilisés pour des couches épaisses travaillent avec les trous obliques,
2 - la zone de concassage avec les trous verticaux ou obliques qui seront efficaces grâce à la création d'une ouverture

La disposition linéaire des trous peut, en fonction de leur espacement, causer une seule fissure ou de nombreuses fissures. Les facteurs importants sont :

L - espacement des trous, et
k - distance entre la ligne des trous et la surface libre.
Variantes de l'espacement des trous à la ligne :
- grande espacement :
- petit espacement :
cause une fissure principale et des fissures latérales, donne une seule fissure principale.


La disposition en trame des trous dans un élément non armé cause le concassage de l'ensemble de l'élément.

La disposition linéaire divise l'ensemble de l'élément en parties transportables et utilisables car elles ne sont pas fissurées.
Variantes de la disposition de trous :
- en trame (concassage) :
- linéaire (division) :


Les trous vides "repoussent" les fissures. Une rangée de trous vides définit la limite de la zone de concassage de l'élément. Les fissures ne dépassent pas les trous vides :


La coupe du lit de roche native commence par le forage de trous plus petits pour liquider le socle et obtenir une surface libre verticale, uniforme. Ensuite, des trous parallèles à la surface libre sont forés de quelques centimètres au-dessous du niveau de coupe prévu. Toutes les 5 à 15 heures, deux rangées de trous sont simultanément remplies. Disposition des trous contre la paroi de la roche :
espacement : 10 diamètres, 15-20 diamètres


Le détachement de blocs de grès, de granite et de marbre se fait avec des rangées de trous espacés de 10 diamètres. Malgré un plus petit nombre de trous forés, le nombre de blocs endommagés (fissurés) est bien inférieur à celui de la méthode explosive.
Les trous verticaux doivent être forés à 80 - 85 % de la hauteur du bloc cible.

Une ligne unique de trous horizontaux devrait être forée au niveau de coupe :


Les fondations et les poutres en béton armé (et béton) sont démolies de la manière la moins chère et la plus rapide par division en pièces. Placer des trous linéairement pour provoquer des fissures perpendiculaires à l'élément. Brûler ou couper l'armature dans les fissures. DYNACEM rompt parfois les tiges d'un diamètre jusqu'à 10 mm.

Dans les plaques et les murs de béton armé, il est préférable de forer des trous parallèlement à la surface de l'élément, situés au centre de la section transversale, derrière le treillis ou entre les treillis de renfort.
Division du béton armé en parties avec les lignes des trous.
L'insertion dans les trous de bandes en tôle d'acier ou de bois, indiquant la direction de la fissuration, permet d'utiliser toute l'énergie de l'expansion pour les fissures souhaitées.
Trous sans bandes : Tous avec bandes :
causent les fissures principales étroites et les fissures latérales inutiles causent les fissures principales larges sans fissures latérales inutiles


Pour concasser un élément de béton armé en petites parties, il est préférable d'effectuer d'abord une seule rangée de trous à une distance de 4 diamètres du bord de l'élément. La résistance du bloc de béton interne fait que la pression d'expansion concasse le béton entre les trous et la surface de l'élément et libère l'armature. Dans la deuxième étape, concasser ou diviser le fragment de béton non armé. Étapes du concassage du béton armé :
1 - libération et démontage de l'armature2 - concassage du béton
Avec un choix approprié des diamètres et de l'espacement des trous, l'armature est totalement libérée.

La coupe du poteau commence par la réalisation d'une fissure horizontale (avec les trous percés radialement vers le centre du poteau) et par la libération de l'armature (avec les trous verticaux percés directement derrière l'armature).
Dans la deuxième étape, le morceau de béton restant est concassé.
Section transversale et vue de dessus de la tête du poteau :


1 - trous remplis dans la première étape
2 - trous remplis après l'enlèvement du béton concassé dans la première étape